Morangis,
08
Octobre
2015
|
16:51
Europe/Amsterdam

Premier Baromètre de l’habitat sain

VELUX dévoile les résultats d’une étude européenne inédite sur les rapports qu’entretiennent les Français et Européens à leur santé et leur cadre de vie

Le Groupe VELUX lance le Baromètre de l’habitat sain, nouvelle initiative dans sa démarche de contribution à un habitat plus sain et plus durable. Ainsi, 12 000 Européens, représentatifs des populations de 12 pays de l’Union européenne, ont été interrogés sur le rapport qu’ils entretiennent à leur cadre de vie, la santé et l’environnement.

Cette démarche, qui a vocation à être annualisée, s’inscrit dans la continuité de l’expérience « Model Home 2020 », qui a démontré concrètement les effets positifs d’un logement lumineux et bien ventilé sur la santé et le bien-être de ses habitants. Elle permet ainsi au Groupe VELUX d’aller un cran plus loin en se dotant d’un outil qui vient enrichir la connaissance et le débat autour des problématiques de santé et d’environnement, à quelques semaines de la COP 21.

Un logement sain : clé d’une bonne santé

C’est une surprise… Dès lors qu’il s’agit de leur santé, les Français plébiscitent le logement. Ils valorisent ainsi la qualité de leur sommeil (notée 6,3 sur une échelle de 1 à 7), la ventilation du logement (6,2/7) et l’exposition à la lumière naturelle (5,9/7). Autant de critères qui sont rattachés au logement, le lieu incontournable de la vie… et de la santé des Français. 

Le fait d’éviter le tabac ou de faire de l’exercice, sont des critères de bonne santé moins bien classés avec des scores respectifs de 5,7/7 et 5,5/7.

Dans quelle mesure les critères suivants sont importants pour votre santé ? 

Réponses de 1 (pas important) à 7 (très important)

Pour les Français, la qualité du sommeil, la ventilation du logement et l’exposition à la lumière naturelle sont des critères de santé plus importants que le fait de faire de l’exercice ou d’éviter le tabac !

 

 

La qualité de l’air et l’exposition à la lumière reconnus comme des besoins vitaux

Les Français se montrent préoccupés par leur santé et celle de leurs enfants. Ainsi, 80,5 % des Français se disent inquiets à l’idée de tomber malade tandis que 80,6 % craignent d’être gagnés par le stress.

Autre fait notable, les Français accordent plus d’importance à la qualité de l’air que les Européens : 76 % des Français se disent préoccupés par la qualité de l’air intérieur dans le logement alors que la moyenne européenne est à 59 %. Elle est perçue par les Français comme aussi problématique que le fait de perdre son emploi.

Concernant l’exposition à la lumière naturelle, 93 % des Français la considèrent comme un critère important (noté entre 5 et 7/7) dans le choix d’un nouveau logement.

En période de crise, la crainte de ne pas pouvoir payer son loyer ou rembourser son prêt immobilier reste néanmoins en tête des motifs d’inquiétude des Français (83,3 % se disent préoccupés).

76 % des Français se disent préoccupés par la qualité de l’air intérieur dans le logement

vs. 59 % des Européens

 

Le paradoxe : un décalage entre les inquiétudes et les actions quotidiennes des Français

Pendant l’été/l’hiver, à quelle fréquence aérez-vous au moins une des pièces de votre logement ?

Réponses : part de la population qui aère quotidiennement une pièce de son logement en hiver (bleu) et en été (rouge)

S’ils se disent particulièrement préoccupés par la qualité de l’air dans leur logement…

79 % des Français se disent satisfaits de leur logement et…

81 % d’entre eux n’aèrent pas leurs logements quotidiennement pendant l’hiver

Si les Européens, et notamment les Français, se montrent particulièrement préoccupés par un habitat sain, ils associent, comme la plupart des Européens, la ventilation et l’exposition à la lumière avant tout au confort, et nettement moins à la santé, alors même que 80 millions* d’entre eux vivent dans des logements humides et/ou insalubres. S’ils se disent concernés par la qualité de l’air de leur habitat, cela a finalement peu de répercussions sur leurs comportements car ils n’associent pas les symptômes cliniques comme l’asthme, la fatigue et les allergies à la mauvaise qualité du logement.

Ainsi, 81 % des Français n’aèrent pas leurs logements quotidiennement pendant l’hiver, à l’inverse d’habitants de pays où les hivers sont pourtant plus rigoureux comme l’Autriche ou la République Tchèque. Pourtant, les études scientifiques démontrent que le manque d’air frais et de lumière naturelle à l’intérieur des logements augmente de 42 % le risque de développer des allergies.

*Frauenhofer-Institut, white paper 2014.

Améliorer l’exposition de son logement à la lumière naturelle : une motivation pour rénover

Au cours des cinq dernières années, 51,4 % des Français qui ont effectué des aménagements dans leur logement l’ont fait pour en améliorer le confort, tandis que 43 % visaient avant tout une réduction des dépenses énergétiques. 

Fait surprenant par rapport au reste de l’Europe, les Français expriment une forte préoccupation pour l’exposition à la lumière naturelle. Ils la désignent comme troisième motivation pour rénover son logement, là où les Européens ne la placent qu’en cinquième position.

En revanche, les Français relèguent au second plan la qualité de l’air intérieur, signe qu’ils sous-estiment les effets négatifs de la qualité de l’air sur leur santé.

Les motivations des Français pour rénover leur logement

 

VELUX INTEGRA®, la solution pour assurer un environnement sain dans les logements

Pour répondre aux enjeux de l’amélioration de la qualité de l’air intérieur, le Groupe VELUX met son innovation et ses produits au service d’un habitat durable, aussi bien pour les logements individuels que les bâtiments collectifs. Ainsi, la dernière gamme de fenêtres intelligentes VELUX INTEGRA® aère les bâtiments de façon contrôlée et séquencée, à partir de programmes d’ouverture et de fermeture personnalisables, permettant le renouvellement rapide et efficace de l’air des espaces de vie et de travail.

Méthodologie

En octobre 2014, un questionnaire a été soumis à 12 000 personnes résidant dans les pays suivants : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, France, Hongrie, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, République tchèque et Royaume-Uni. Les douze pays sondés représentent plus de 375 millions d’Européens, c’est-à-dire plus de 70 % de la population totale du continent. En outre, les pays choisis ont des situations géographiques différentes et n’ont pas tous les mêmes superficies. Deux sociétés indépendantes, Operate A/S et Wilke, ont été chargées de l’élaboration et de l’analyse du questionnaire. Le Healthy Homes Barometer fait également l’objet d’un suivi universitaire de la part du professeur Dr. Dr. h. c. Bernd Wegener, de l’université de Humboldt, à Berlin.

A propos de VELUX

Le Groupe VELUX a pour vocation d’améliorer le cadre de vie grâce à l’entrée de lumière naturelle et d’air frais par le toit. Sa gamme de produits comprend une grande variété de fenêtres de toit, solutions pour les toits plats, conduits de lumière naturelle et verrières modulaires. Le Groupe VELUX propose également de nombreux équipements, volets roulants, stores intérieurs et extérieurs, commandes motorisées pour moduler la lumière en toute liberté. Ces produits contribuent à garantir un environnement intérieur sain et durable pour vivre, travailler, et se divertir dans les meilleures conditions. Le Groupe VELUX détient des sociétés de vente et des usines de production dans près de 40 pays. Il emploie environ 10 000 personnes dans le monde et appartient à la société VKR Holding A/S, intégralement détenuepar des fondations d’utilité publique et par la famille du fondateur.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.velux.com