Morangis,
26
Octobre
2018
|
12:18
Europe/Amsterdam

Une étude internationale confirme l’influence de la lumière du jour sur la qualité du sommeil et la productivité au travail

L’étude internationale « The Indoor Generation » souligne l’importance de l’exposition à la lumière naturelle pour la régulation de notre horloge interne

Nos modes de vie à 100 à l’heure, et le plus souvent enfermés entre 4 murs1, nous laissent bien peu de possibilité de nous aérer et de profiter suffisamment des bienfaits de la lumière naturelle. Et cela d’autant moins lorsque les jours raccourcissent et que les températures baissent... Or, d’après une enquête menée par l’institut de recherche YouGov auprès de 16 000 personnes dans le monde, plus d’une personne sur deux (53 %) constate que la lumière du jour influence positivement son sommeil et près de deux sur trois (63 %) leur productivité.

La lumière du jour, un puissant stimulant qui agit directement sur le cerveau

Selon les conclusions du rapport The Indoor Generation, près d’une personne sur cinq (18 %) passe le plus clair de son temps à l’intérieur, à raison de 21 à 24 heures par jour. D’où l’importance de vivre dans un habitat sain ; or parfois, de simples petites adaptations suffisent pour améliorer son cadre de vie et son exposition quotidienne à la lumière naturelle.

Le Docteur Steven Lockley, neuroscientifique et professeur associé à l’école de médecine de Harvard, souligne l’influence de la lumière du jour sur notre cerveau.

La lumière est un puissant stimulant qui agit directement sur le cerveau, avec un effet direct sur la vigilance et sur l’acuité des fonctions cognitives, et donc potentiellement sur la productivité au travail. C’est cet effet dynamisant que l’on va chercher à exploiter pour l’ergonomie des bureaux, des écoles, des hôpitaux, etc.
Dr Steven Lockley

Une bonne dose de lumière naturelle en journée favorise un sommeil réparateur la nuit

De nombreuses études ont démontré le rôle positif de la lumière du jour sur la qualité du sommeil, tout en soulignant les effets négatifs d’un manque de luminosité sur la santé2.

Le Dr Steven Lockley précise l’incidence de notre exposition à la lumière du jour pour notre horloge biologique, qui suit un « rythme circadien » de 24 heures responsable de la régulation de notre cycle sommeil/veille.

L’exposition à une alternance lumière/obscurité est une dimension essentielle de nos cycles biologiques en raison du rôle de la lumière dans la resynchronisation de notre horloge circadienne jour après jour. Celle-ci règle notre horloge interne en fonction du temps social, la lumière étant son principal agent de synchronisation.
Dr Steven Lockley

Parmi les conséquences d’un sommeil perturbé, citons la dépression, les diabètes, les maladies cardiovasculaires et la prise de poids. D’autres effets secondaires comprennent un risque accru d’accidents du travail, une concentration réduite, une humeur en berne et une difficulté à prendre des décisions³.

La lumière du jour influence également la productivité

Selon l’enquête de YouGov, 63 % des personnes interrogées estiment que la lumière du jour influence leur productivité. Plusieurs études montrent en effet que la performance au travail augmente quand on bénéficie d’une exposition à la lumière du jour et d’une vue sur l’extérieur. Ainsi, les travailleurs des centres d’appels traiteraient les appels 6 à 12 % plus vite lorsqu’ils bénéficient d’une vue sur l’extérieur, par opposition aux postes de travail sans vue2. Des employés de bureau s’acquitteraient de tests de fonctions cognitives et de mémoire 10 % à 25 % plus vite s’ils ont une vue.

« Ces observations doivent être mises en regard avec les coûts de personnel d’une entreprise, qui représentent en moyenne 90 % de ses coûts d’exploitation. D’où la question : les bureaux et écoles offrent-ils ce cadre de travail propice à la réflexion, à même de stimuler la performance des salariés et l’apprentissage des enfants. La quantité de lumière reçue à travers le toit peut être doublée en comparaison de celle transmise par la façade6. »
Peter Foldbjerg, Responsable du département Énergie et Climat intérieur du Groupe VELUX

Les bons réflexes pour améliorer la qualité de son sommeil :

  • S’installer près d’une fenêtre au bureau ou à l’école et s’efforcer de passer plus de temps dehors ;
  • Empêcher la lumière extérieure d’entrer dans sa chambre la nuit ;
  • Dormir dans une chambre plus fraîche ;
  • Éviter les écrans (télévision, téléphone, tablettes…) qui diffusent une lumière bleue susceptible d’inciter le cerveau à rester en éveil au mauvais moment de la journée ;
  • Établir une routine saine au moment du coucher : lire un livre plutôt que de prolonger son temps d’exposition aux écrans ;
  • Donner aux enfants une veilleuse diffusant une lumière rouge ou orange s’ils ont peur du noir : ce sont les tonalités qui perturbent le moins le sommeil.
Site Internet : www.theindoorgeneration.com
Sources
1. Nous passons jusqu’à 90 % du temps à l’intérieur (Rapport OMS Europe 2013, Agence américaine de protection de l’environnement, EPA)
2. Office workers productivity is impacted by poor light (Heschong Mahone Group (2003) Windows and Offices: A Study of Office Worker Performance and the Indoor Environment) (Le manque de lumière retentit sur la productivité des employés de bureau, Heschong Mahone Group (2003) Fenêtres et bureaux : une étude sur la performance des employés de bureau et l’environnement intérieur)
3. Why Sleep Matters – the economic costs of insufficient sleep: A cross country comparative analysis (Nov 30, 2016), RAND Corporation https://www.rand.org/pubs/research_reports/RR1791.html (De l’importance du sommeil – Coût économique du manque de sommeil : une analyse comparative inter-pays (30 novembre 2016)
Enquête YouGov
4. Les travaux réalisés pour les besoins du Rapport Indoor Generation l’ont été par l’institut YouGov pour le compte du Groupe VELUX en mars et avril 2018 auprès de 16 000 propriétaires en Europe du Nord et Amérique du Nord (Grande Bretagne, États-Unis, Canada, Danemark, Allemagne, France, Belgique, Pays-Bas, République tchèque, Slovaquie, Italie, Autriche, Suisse et Espagne).

Des extraits de l'enquête YouGov sont repris dans le Communiqué de presse, en téléchargement sur la droite.

A propos de VELUX

Depuis plus de 75 ans, le Groupe VELUX améliore le cadre de vie grâce à l’entrée de lumière naturelle et d’air frais par le toit. Notre vocation : offrir un environnement intérieur sain et durable dans tous les bâtiments résidentiels ou non résidentiels où nous passons la plus grande partie de nos journées pour vivre, travailler, nous divertir, etc.

Nous proposons une large variété de fenêtres de toit, solutions pour toits plats, conduits de lumière naturelle et verrières modulaires, mais aussi une gamme d’équipements pour se protéger de la chaleur, créer l’obscurité ou tamiser la lumière (volets roulants, stores extérieurs et intérieurs) ainsi que des commandes intelligentes, autant de produits destinés à favoriser le bien-être dans l’habitat et à faciliter la vie des habitants.

Le Groupe VELUX est présent dans plus de 40 pays, à travers ses sociétés de vente et ses usines de production, et emploie près de 11 000 personnes dans le monde. Il appartient à la société VKR Holding A/S, entièrement détenue par des fondations à but non lucratif (LES FONDATIONS VELUX) et par la famille du fondateur. En 2017, VKR Holding a réalisé un chiffre d’affaires de 2,5 milliards d’euros et LES FONDATIONS VELUX ont soutenu de nombreux projets caritatifs, pour un montant de 170 millions d’euros.

En France, près de 1 000 collaborateurs sont répartis entre quatre usines de production et une société de vente. Pour plus d’informations : www.velux.fr